Rechercher

Mon chien s’ennuie ! Comment puis-je l’aider à le gérer de la meilleure façon ?

Beaucoup de maîtres se posent la question : « mon chien s’ennuie il ? ». Et ma réponse est oui. Tout comme nous, le chien connait l’ennui au cours de sa vie. En revanche, il est important de lui apprendre à le gérer et le supporter. Il y a différents points à prendre en compte pour adapter correctement le quotidien de votre chien en fonction de ses besoins. De plus en plus de maîtres utilisent l’enrichissement du milieu pour faciliter et agrémenter l’espace de vie de leur chien. Faisons le point.


Qu’est ce que l’enrichissement du milieu ?

Initialement, l’enrichissement du milieu a été utilisé et mis en place dans les parcs zoologique. L’idée était de réduire au maximum l’ennui des animaux sauvages lié à l’enfermement. Cela a permis de réduire les états de stress et de limiter les comportements stéréotypés. Puis, progressivement, nous nous sommes rendu compte que nous pouvions aussi bien le mettre en pratique sur nos animaux de compagnie que sur les animaux sauvages. Si je devais donner une définition claire et simple de l’enrichissement du milieu, je dirais que c’est tout simplement le fait d’apporter des stimuli variés dans l’espace de vie de son animal, visant à éveiller ses différents sens (auditif, olfactif, gustatif, visuel…) afin de l’occuper et de lui permettre de s’épanouir de la meilleure façon possible dans son habitat. De plus, il faut savoir que les interactions intra ou inter espèces permettent d’enrichir le quotidien de votre chien et ont un impact dans sa façon de communiquer et d’appréhender les autres congénères ou autres animaux.


Quelques idées d’enrichissement :


-Enrichissement olfactif : L’odorat étant le sens primaire du chien, c’est-à-dire le sens le plus développer, il est donc facile de proposer un enrichissement olfactif. Vous pouvez prendre des épices de cuisines (en consultant au préalable qu’ils ne soient pas toxiques pour le chien) et en disperser dans le jardin. Pour les personnes vivant en appartement, vous pouvez les disperser sur un vieux linge ou un carton. Pour ma part j’utilise du jus de viande pour la cuisine. L’odeur est forte et agréable pour eux. En disposant des odeurs différentes dans son espace de vie vous obligez votre chien à utiliser son sens le plus développer. De plus l’olfaction fatigue les chiens, il est donc intéressant de mettre en place ce type d’enrichissement sur une journée ou vous n’aurez pas le temps de faire une longue balade par exemple.


-Enrichissement gustatif : Prenez la moitié de la ration de votre chien que vous allez disperser à différents endroits dans votre jardin par exemple. Vous pouvez également, pour les personnes en appartement, lui répartir sur un tapis de fouille. Vous pouvez aussi lui mettre quelques friandises à fortes valeurs (saucisses, jambon, cervelas) dans des boites en cartons pour l’obliger à les chercher et à les récupérer. En utilisant de la nourriture en enrichissement vous empêcherez votre chien de manger trop rapidement et cela l’obligera à chercher sa nourriture, ce qui, rappelons-le est une activité tout à fait naturelle pour lui et qui l’occupera un petit moment.


-Enrichissement visuel et auditif : Laissez la télé ou un poste radio allumé en fond sonore et visuel. Beaucoup de chiens sont sensibles, comme de nombreux animaux, aux musiques douces. Cela peut permettre de l’apaiser réduire son état de stress lié à votre absence.


-Le jeu : Rassembler tous les jouets de votre chien dans une caisse et ajoutez-y un ou deux nouveaux jouets. Vous lui sortez la caisse à un certain moment de la journée (10 minutes par exemple) et vous le laissez choisir un jouet (ou deux), puis vous ranger la caisse. De cette façon vous apprenez à votre chien à patienter pour obtenir quelque chose et à chaque fois que vous sortirez sa caisse de jeux il aura l’impression de les redécouvrir. Lors des longues absences vous pouvez lui laisser la caisse et la ranger quand vous rentrer.

Par jour, les occupations du chien varient en fonction de plusieurs facteurs à prendre en compte. Les voici :


Son âge

Il est évident qu’un jeune chien aura d’avantage besoin de se dépenser qu’un chien d’âge mature. C’est pourquoi il est important de répondre le mieux possible à ses demandes et ses besoins tout en faisant attention de ne pas tomber dans l’excès. En effet, certains maîtres font l’erreur de proposer beaucoup d’activités sportive et stimulantes à leur chien. Mais bien souvent, au lieu de se retrouver avec un chien calme, ils finissent par le rendre de plus en plus énergique et en demande de dépense. C’est normal, car comme pour l’humain, le sport devient pour votre compagnon une sorte d’addiction. Pour résumer : plus je lui en fais faire, plus il en aura besoin et plus il me le fera comprendre ! C’est très bien et important de faire du sport et des activités avec son chien, mais attention à trouver un juste milieu.


Son habitat

Le lieu de vie est à prendre en compte, car un chien vivant en appartement devra apprendre à rester plus calme qu’un chien ayant accès à un extérieur. Là encore il faut faire attention à l’utilité que l’on donne à son jardin. Un chien a besoin d’explorer et découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles odeurs… En aucun cas il doit se contenter du jardin ! Bien souvent, un chien vivant en maison avec un accès extérieur et ne profitant pas de sorties quotidiennes, risque de présenter des problèmes d’ordres comportemental dû à l’enfermement et l’isolement. Alors qu’un congénère vivant en appartement sera obligatoirement sorti de son habitat, ne serait-ce que pour les balades hygiéniques et, par conséquent, découvrira de nouvelles choses tout en étant confronté à différentes stimulations (olfactives, visuels, auditives…).


Sa race

Chaque race a des besoins bien spécifiques. Pour certains chiens cela va impliquer un investissement plus ou moins conséquent en termes de temp, de dépenses et de stimulation. Il faut donc faire attention à la race choisie et se poser les questions suivantes après s’être renseigné : est-ce que je pourrais répondre aux besoins de ce chiens ? Suis-je en mesure De l’accueillir ? Ai-je suffisamment d’expérience pour m’occuper de ce type de chien ? Il y a des chiens qui sont victimes de leur bonne bouille et qui finissent par se retrouver dans les mains de personnes n’ayant pas les capacités de s’en occuper. Soit parce qu’elles n’ont pas les connaissances requises pour ce type de chien, soit elles n’ont pas le temps nécessaire à lui consacrer ou encore pas le bon mode de vie. Adopter un chien doit être fait de façon responsable, raisonnable et réfléchie.


La famille

Il est évident qu’un chien qui vit entouré de plusieurs personnes au sein du même foyer sera plus souvent sollicité qu’un chien vivant seul avec son maître. Le chien aime être au contact de son humain et c’est parfois une chance quand il y a plusieurs personnes dans une même maison. Cependant il faut rester vigilant sur le nombre et la qualité des interactions qui vont lui être accorder. C’est important pour le bien être du chien de lui apprendre à se détacher de son ou ses maîtres afin de gérer le mieux possible la séparation (lors d’un départ au travail par exemple). De plus, l’attente du maître faisant partie intégrante des activités journalière d’un chien, il faut donc qu’il le vive sereinement. Au même titre qu’il est préférable que ce soit vous qui preniez l’initiative d’une interaction et ne pas laissez votre chien vous solliciter en permanence. Tout comme parfois il est important de répondre à une sollicitation de la part de son chien et ne pas le renvoyer systématiquement à sa place lorsqu’il vient vous voir.


En prenant en compte les différents facteurs énoncés ci-dessus, vous pouvez adapter le quotidien de votre chien pour répondre le mieux possible à ses besoins. Par ennui, certains chiens vont se mettre à faire de la destruction ou tout simplement aboyer à tue-tête pour exprimer un mal être. Dans ces cas l’enrichissement peut vous aider à gérer la situation. Attention, l’enrichissement doit être perçu comme une aide que l’on propose en plus à son chien. Cela ne remplacera en aucun cas les sorties, les interactions avec vous ou d’autres congénères ainsi qu’une bonne éducation et un bon apprentissage des règles de vie.

Votre relation avec votre compagnon doit être la plus sereine et fiable possible pour que l’ennui de votre chien ne se transforme pas en calvaire pour vous et pour lui.

Gardez en tête qu’un chien qui se sent bien dans son foyer et avec son propriétaire gérera mieux son ennui et les heures d’absence. Un travail progressif de la part du maître est donc à faire pour lui apprendre à supporter la solitude.


217 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout